Manger paléo pour perdre du poids

Beaucoup de gens s’intéressent à la nutrition et expérimentent avec différentes diètes dans le but de perdre du poids. Et c’est d’ailleurs souvent l’une des raisons pour laquelle plusieurs donnent une chance à la diète paléo.

Voyons pourquoi l’alimentation paléo peut vous aider à atteindre un poids plus santé. Il est important de noter que j’utilise poids santé parce que la diète paléo peut aider les gens trop maigres à gagner du poids pour atteindre un poids plus santé autant qu’elle peut aider les gens avec surplus de poids à en perdre.

 

Est-ce que le paléo peut vraiment aider à perdre du poids?

La réponse est oui!

Bien sûr, chaque personne est différente. Certaines personnes perdent du poids plus rapidement lorsqu’elles se mettent au paléo, surtout si elles ont beaucoup de poids à perdre ou si leur alimentation précédente incluait beaucoup d’aliments transformés.

Mais peu importe où vous vous trouvez sur ce continuum, manger paléo peut vous aider à vous rapprocher de votre poids santé.  

 

aliments paléo = plus grande satiété = moins de fringales

Liste des aliments paléoLes études scientifiques montrent que manger paléo peut aider à réduire la faim et à se débarasser des fringales. Ce qui est génial dans tout ça est que les participants dans ces études arrivaient à manger moins sans même faire d’effort. Sans compter les calories, sans mesurer les portions et sans se préocupper de quoi que ce soit d’autre que la qualité des aliments qu’ils choisissent.

Vous pouvez en faire de même en choisissant seulement que des aliments paléo pour mettre dans votre assiette. Print

En éliminant les aliments transformés riches en glucides, en sucre et en ingrédients difficiles à prononcer, vos signaux de faim vont enfin se mettre à mieux fonctionner.

Si vous êtes du type à toujours avoir faim, à devoir manger plus de 5 à 6 fois par jour ou même à avoir encore faim juste après avoir terminé un repas, le paléo peut vraiment vous aider à rétablir les différentes hormones signalant la faim et la satiété à votre cerveau.

Sans cette faim insatiable et ces constantes fringales, vous pourrez enfin manger à votre faim sans vous priver ou vous faire mourir de faim tout en perdant du poids!

 

« Enfin, des aliments nutritifs » dit votre cerveau 😉

Une autre des raisons pour laquelle il est si difficile d’arrêter de manger les aliments transformés est qu’ils ont une TRÈS faible densité nutritionnelle.

Quasi inexistante en fait…

En d’autres mots, ça veut dire que manger beaucoup d’aliments transformés, ce qui est plutôt la norme de nos jours, n’arrive pas à combler vos besoins nutritionnels.

Alors votre cerveau vous envoie le message de manger davantage, dans l’espoir de finalement obtenir les vitamines, minéraux et antioxydants dont il a besoin. Mais puisque vous continuez à manger des aliments transformés, vous vous retrouvez non seulement carencés du point de vue nutritionnel mais également avec un surplus de gras autour de la taille et des hanches.

C’est pas votre cerveau qui ne fonctionne pas bien, il ne fait que faire son travail.
C’est le type d’aliments que vous mangez le problème.

Les aliments paléo, tels que les légumes, les fruits, les racines, les protéines animales (viande de pâturage, oeufs de poules en liberté, poisson pêché à l’état sauvage) et les gras traditionnels (beurre de vache de pâturage, huile d’olive extra-vierge, avocat et huile de noix de coco), ont une EXCELLENTE densité nutritionnelle.

Enfin, votre cerveau sera content de voir que votre corps reçoit enfin les nutriments dont il manquait, incluant toutes les vitamines, minéraux et antioxydants nécessaires à son bon fonctionnement. Et enfin, vous pourrez vraiment sentir ce que c’est que de se sentir rassasié et de ne plus avoir faim à longueur de journée.

Lorsque l’on donne les bons aliments à notre corps, il devient beaucoup plus facile, enfin, de bien sentir ses signaux de satiété. Fini le cookie monster de Sesame Street. 😉

 

éliminer les intolérances alimentaires
= moins d’inflammation = perte de poids

Une autre des raisons pour laquelle le paléo peut être si efficace pour la perte de poids est qu’il élimine les aliments les plus susceptibles de vous causer des intolérances alimentaires et de l’inflammation dans votre corps.

Ces aliments auxquels vous pouvez être intolérants sans le savoir incluent:

  • le gluten (le blé, seigle, orge, triticale et la plupart de l’avoine),
  • les produits laitiers (surtout le lait, yogourt, fromage),
  • le soya (souvent OGM),
  • le sucre (souvent OGM),
  • les arachides (cacahouètes),
  • le maïs (souvent OGM),
  • et plusieurs autres ingrédients artificiels et transformés.

En éliminant ces aliments qui sont responsables de plusieurs intolérances alimentaires, souvent à votre insu, vous vous débarassez du même coup de l’inflammation excessive dans votre corps qui peut vous poser une panoplie de problèmes de santé et vous empêcher de perdre du poids (ou même vous en faire gagner!).

Notez qu’une intolérance alimentaire est différente d’une allergie. Les docteurs ne se préoccupent habituellement que des allergies alimentaires. Bien qu’il soit très important de le faire étant donné les conséquences très graves qu’elles peuvent entraîner (voire choc anaphylactique et la mort), les intolérance alimentaires sont BEAUCOUP plus fréquentes, nous incommodent la vie CHAQUE JOUR et affectent notre santé et notre poids à long-terme.

Alors pourquoi ne pas essayer d’éliminer ces aliments et voir si votre corps arrive enfin à mieux fonctionner sans eux? Ça ne veut pas dire que vous êtes intolérants à toute cette liste, mais même si seulement un de ces aliments vous causent de l’inflammation et une réaction d’intolérance alimentaire, l’éliminer peut faire toute la différence!

 

réduction des glucides = facilité à brûler les gras

L’alimentation paléo n’est pas nécessaire une diète faible en glucides. Mais l’alimentation paléo est définitivement plus faible en glucides comparativement à ce que la plupart de gens mangent et à ce qui est recommendé par la plupart des nutritionniste, docteurs et agences gouvernementales.

La plupart des gens obtiennent 55-65% de leurs calories sous forme de glucides, ce qui correspond à 275-325 g de glucides par jour. C’est ÉNORME! 

Et tout ces glucides proviennent de produits céréaliers, du sucre et des aliments transformés, soit des aliments ayant une pauvre valeur nutritionnelle.

Pour vous donner une idée, l’alimentation paléo donne généralement entre 50 g et 150 g de glucides par jour, ce qui est MOINS DE LA MOITIÉ comparativement à l’alimentation conventionnelle. Les gras paléo et davantage de légumes remplacent ces glucides dans l’assiette paléo.

La raison pour laquelle ce facteur est important pour perdre du poids est que trop de glucides conduisent à l’hypersécrétion d’insuline, une hormone qui lorsque présente en trop grande quantité facilite le stockage des graisses.

La diète paléo peut vous aider à réduire votre consommation de glucides et ainsi à diminuer votre sécrétion d’insuline pour vous aider à enfin arrêter de stocker les graisses et de commencer à les brûler.

 

poids santé vs poids idéal

Je recommende habituellement aux gens de donner un minimum de 30 jours au paléo. Si vous vous y mettez sérieusement, cette période de temps vous permettra certainement de voir si ça peut fonctionner pour vous. Bien sûr, ça ne veut pas dire que vous allez atteindre votre poids santé en un petit mois, mais vous allez rapidement savoir si cette façon de manger pourrait vous aider à vous en rapprocher avec le temps.

Car il est important de comprendre qu’un mois ne peut pas effacer tous les problèmes causer par des décennies de malbouffe, de sédentarité et de stress.

Donnez une chance à votre corps de récupérer et vous atteindrez ensuite plus facilement un poids santé.

Note: Un poids santé est un poids qui est santé autant pour votre corps,  votre bien-être et votre santé mentale. Ça ne correspond pas nécessairement à votre poids de rêve. En fait, les objectifs de perte de poids qui ne sont pas réalistes vont à l’encontre de votre santé physique et mentale. Il est préférable de se fixer des objectifs au niveau de son alimentation, sur laquelle vous avez un certain contrôle, plutôt que des objectifs de perte de poids en termes de livres, kilos ou centimètres, sur lequel vous n’avez pas le contrôle. La paléo n’est pas juste un autre régime.

 

Le paléo est plus qu’un régime, c’Est un mode de vie

Il ne faut pas oublier que le paléo n’est pas qu’un autre régime ou une autre diète.
C’est un mode de vie.

Qu’est-ce que ça veut dire? Ça veut dire qu’idéalement, vous ne déciderez pas de manger paléo pour seulement une semaine ou deux pour perdre un petit excédent de poids comment vous faites avec le régime de la soupe au chou (que je ne conseille absolument PAS!).

La décision de manger paléo devrait idéalement être basée sur le désire d’améliorer sa santé tout d’abord.

être en santé et atteindre un poids santé: la poule ou l’oeuf?

Lorsque mes clients ont de la difficulté à perdre du poids en mangeant paléo, c’est habituellement parce qu’ils n’ont pas optimisés leur alimentation de façon à améliorer leur santé. Plusieurs personnes croient que perdre du poids est une façon d’améliorer leur santé, mais  c’est en fait le contraire.

La vérité est que ce n’est que lorsque l’on mange de façon à améliorer sa santé que notre corps peut finalement atteindre un poids santé pour nous.

Et puisque le paléo est un mode de vie, ça devrait également inclure plusieurs autres modifications de vos habitudes de vie qui ont tous un rôle très important à jouer pour optimiser votre santé et vous aider à atteindre un poids santé.

Ces autres habitudes incluent (liste non-exhaustive):

  • minimiser et gérer le stress,
  • prioriser le sommeil,
  • optimiser sa flore intestinale,
  • corriger des déficiences nutritionnelles,
  • socialiser avec les gens qu’on aime.
Faites plus que manger paléo… vivez paléo!

 

Et si le paléo ne marche pas pour vous?

Ce billet est déjà trop long, j’en discuterai dans un autre billet à venir!

N’oubliez pas de cliquer ici si vous avez des questions spécifiques. Et si vous avez besoin de soutient et d’encouragement, joignez mon prochain défi paléo 30 jours le prochain mois:

RFC2015

Publicités

La pomme de terre, paléo ou pas?

Avez-vous entendu de cette grande contreverse dans la communauté paléo?

Et oui, la question du jour est:

« est-ce que la pomme de terre
(ou patate) est paléo ou pas? »

chocolate cake in a mug

La raison pour laquelle certaines personnes croient encore que la patate n’est pas paléo remonte à un des premiers livres écrit au sujet de la diète paléo qui l’éliminait puisqu’elle ne semblait pas avoir été consommée durant la période paléolithique.

Mais il ne faut pas oublier que d’autres aliments acceptés dans l’alimentation paléo, tels que l’huile de coco, le beurre et le chocolat noir, ne faisaient pas partis non plus de nos ancêtres chasseurs-cueilleurs à l’époque paléolithique.

L’alimentation de nos ancêtres chasseurs-cueilleurs
n’Est qu’un guide…!

Bien qu’on utilise l’alimentation de l’homme avant l’introduction de l’agriculture comme guide pour savoir ce que l’on devrait manger aujourd’hui, ce n’est qu’un guide. Il faut ensuite analyser l’aliment en question d’un peu plus près afin de décider s’il peut faire parti de l’alimentation paléo ou pas.

La pomme de terre comme tous les autres légumes racines est permise dans la diète paléo puisqu’il s’agit d’une racine. La patate est un aliment avec qu’un seul ingrédient, non-transformé et apportant une bonne dose de nutriments.

Non à la pelure et aux parties vertes de la patate

Il est toutefois important de ne PAS consommer la pelure (contrairement à ce que la plupart des diététistes-nutritionnistes disent) ou les parties vertes (solanine) qui contient des antinutriments. Qu’est-ce que c’est que ça? Des antinutriments sont, comme leur nom l’indique, des composés qui nous empêchent d’absorber les nutriments, principalement des minéraux comme le fer, le magnésium et le zinc, que nous consommons au même repas… Mieux vaut éviter!

Attention aux glucides

Pour les gens qui essaient de réduire leur apport en glucide, que ce soit pour perdre du poids ou mieux contrôler sa glycémie, son taux de sucre ou son diabète, il est important de savoir qu’une patate de grosseur moyenne contient l’équivalent des glucides trouvés dans 2 tranches de pain (30 g de glucides) et que son indice glycémique (IG) est relativement élevé (surtout si consommée seule).

Famille des solénacées + arthrite = ouch!

Pour les gens qui souffrent d’arthrite ou d’une malade auto-immune,
les aliments appartenant à la famille des solénacées ne sont pas l’idéal. Ceci inclut:

  • pomme de terre (exception: patate douce)
  • tomate
  • aubergine
  • poivrons
  • piments de toutes sortes (incluant poudre de chili, tabasco, etc)
  • baie goji
  • cerises de terre

Si c’est vous, il vaudrait donc mieux remplacer la pomme de terre par la patate douce
ou d’autres légumes / légumes-racines.

En fait, il serait préférable d’éviter tous les aliments de la famille des solénacée pour au moins 1-3 mois avant de le réintroduire pour voir comment ils affectent vos symptômes.

conclusion

La pomme de terre peut faire partie d’une alimentation paléo équilibré.

Pas à tous les jours et pas pour remplacer des aliments plus nutritifs bien sûr. Il est également préférable de choisir des pommes de terre biologiques car c’est l’une des cultures qui contient le plus de résidus de pesticides (donnée sdes États-Unis).

Et vous, mangez-vous des patates?

Alors voilà, c’est mon opinion.

Le paléo c’est utilisé l’alimentation de nos ancêtres comme un guide pour mieux analyser quels aliments modernes sont optimaux pour la santé. Personnellement, je mange des pommes de terre à l’occasion.

Pour réduire l’impact sur ma glycémie (taux de sucre) dû à son contenu en glucides et haut IG, je la consomme toujours dans le cadre d’un repas avec une portion de protéines et une portion de généreuses de bons gras paléo. 😉

Une autre façon de réduire l’IG de la pomme de terre est de la faire cuire, puis de la faire refroidir avant de finalement la faire réchauffer pour consommer. Le processus de refroidissment après cuisson permet de « rétrograder » l’amidon et en réduit l’IG. 😉

Et vous, mangez-vous des patates?