Épisode 002 de la radio paléo: Carine a plus d’énergie, une plus belle peau et un système immunitaire à toute épreuve avec le paléo

Cette semaine, nous avons comme invité Carine Lanoix de Strasbourg en France qui nous parle de son cheminement paléo qui a débuté au printemps 2013. Elle nous explique comment elle a adapté l’alimentation paléo durant les 2 dernières années pour trouver la combinaison parfaite pour son corps dans le but d’avoir plus d’énergie, de dire adieu à son eczéma et d’avoir un système immunitaire à toute épreuve.

*Je m’excuse à l’avance pour la moins bonne qualité audio et les différences de volume.

Si vous avez des questions à soumettre  ou si vous voudriez être un invité pour une prochaine émission, faites-le ici.

Et n’oubliez pas que la radio paléo est maintenant disponible sur iTunes. Abonnez-vous pour que les émissions se téléchargent automatiquement chaque mardi. En même temps, j’apprécierais si vous pourriez prendre quelques minutes pour laisser un commentaire pour aider la radio paléo à atteindre un plus grand nombre de personnes. 😉

Merci et à la semaine prochaine,

Aglaée

ÉCOUTEZ LE deuxième ÉPISODE DE LA RADIO PALÉO:

gi

Épisode 002 –Carine a plus d’énergie, une plus belle peau et un système immunitaire à toute épreuve avec le paléo

RFC2015

Avertissement: Les propos de cette émission ne sont qu’à titre éducatif et informatif seulement et ne devraient pas être interprétés comme conseils médicaux.

Publicités

Succès paléo de Carine

Voici l’histoire de Carine qui a réussi à améliorer sa santé en mangeant paléo depuis plus de 2 ans. Ses niveaux d’énergie n’étaient toutefois pas optimaux et ce n’est que récemment, en ajustant ses ratios de macronutriments, qu’elle a finalement trouvé LA diète paléo qui lui convient. Parce qu’il existe plusieurs versions de la diète paléo. Lisez comment Carine a dit adieu à son eczéma, son asthme, son rhume des fois, son sifflement d’oreille persistant, son acné et son braifog tout en augmentant son énergie!

Moi c’est Carine, j’ai 35 ans cette année, et j’habite Strasbourg (France). J’ai connu le Paléo il y a 2 ans grâce au livre de Mark Sisson, vu par hasard sur les étagères de la Fnac.

J’ai tenté 3 fois de transitionner, mais je n’y arrivais pas car au bout d’un moment (1 mois environ), je n’étais plus du tout en forme et je perdais du poids (ce n’était pas mon but).

J’ai connu Aglaée en fouinant sur le web, à la recherche de ressources francophones pour m’aider à comprendre ce que je faisais mal. Je me dois de préciser que mes tentatives m’ont quand même permis de comprendre que j’étais intolérante au gluten, à la caséine et au soja (le tout confirmé plus tard par un test sanguin). Grâce à leur éviction, j’ai pu réduire au silence un éczéma, un léger asthme, un rhume des foins, un sifflement d’oreille persistant, de l’acné et un certain brainfog (que j’attribuais aux nuits sans sommeil dues à ma fille… mais pas que.).

Bref, manger paléo, pour moi, est donc devenu une nécessité pour ma santé (quand on sait le « pourquoi », le « comment » devient facile). C’est la raison pour laquelle, je savais intuitivement que cette alimentation était faite pour moi. Mais je ne savais pas comment faire…

J’ai alors pris contact avec Aglaée, via le groupe Facebook « paléo en français » et, c’est comme ça que j’en suis venue à m’inscrire au défi mensuel. Le premier, mené en janvier 2015, m’a permis de comprendre ce qui n’allait pas dans mes ratios de macronutriments.

Sur les conseils d’Aglaée, j’ai augmenté ma part de glucides, par des légumes amidonnés (j’en mets au menu à chaque repas). Maintenant, au bout d’un mois, je constate que j’ai la patate et que je n’ai ni perdu, ni pris de poids. Je suis réellement ravie… tellement que j’ai embrayé avec le défi de février 🙂

Carine de Strasbourg (France)