spondylarthrite ankylosante paléo

Témoignage : plus d’hypoglycémie et soulagement de la spondylarthrite ankylosante

Mon conjoint a souffert pendant des années de maux de dos et de plusieurs articulations avant d’être diagnostiqué il y a 4 ans avec une spondylarthrite ankylosante (SA).

Depuis, il a été mis sous :

  • médicaments anti-inflammatoire puissants (AINS) à prendre 2 fois par jour ;
  • médicaments pour contrôler l’acidité que lui occasionne les AINS ;
  • et d’autres pilules pour soulager les migraines fréquentes qu’il faisait.

Malgré la médication, il continuait d’avoir des douleurs. Ses problèmes digestifs empiraient à cause de l’irritation que provoquaient les anti-inflammatoire et il n’arrivait toujours pas à dormir la nuit.

Le rhumatologue lui a dit que rien d’autre ne pouvaient améliorer sa condition et qu’il était condamné à vivre ainsi pour le reste de sa vie. On lui a dit que les traitements d’immunosuppression étaient la prochaine et dernière étape pour tenter de le soulager.

Éliminer le gluten aide pascal à contrôler ses douleurs

Il y a environ 3 ans, sous les recommandations d’Aglaée, mon conjoint a accepté de supprimer tout le gluten de son alimentation (non sans difficultés !)

Il fut étonné de constater que sa douleur était maintenant sous contrôle, à condition qu’il poursuive parallèlement la prise des anti-inflammatoire à raison de 2 fois par jour.

Geneviève souffre de chutes de pression et de crises d’hypoglycémie

Pendant la même période, j’ai souffert de chutes de pression importantes à plusieurs reprises qui m’ont conduite à de courtes hospitalisations. Malgré tous les tests effectués, la cause exacte n’a jamais été connue.

Depuis l’adolescence, j’étais le type de personne qui grignotait en permanence, mangeant des dizaines de collations par jour. J’avais souvent des crises d’hypoglycémie qui m’obligeaient à devoir manger immédiatement, sous peine de tremblements, sueurs, étourdissements, faiblesses, etc.

On m’a diagnostiquée hypoglycémique, sans connaître le pourquoi.

En juin 2013, je suis tombée enceinte et après une grossesse difficile. Mon bébé avait un sommeil presque inexistant depuis un an et qui souffrais d’une intolérance aux produits laitiers. Cela avait forcé une grande transformation de mon alimentation pendant l’allaitement (mais cela m’avait aussi aidé à me préparer à un régime d’éviction et m’avait poussé à cuisiner davantage !)

En décembre 2014, j’étais au bout du rouleau.

Je sentais que je touchais le fond du baril et mes réserves d’énergie étaient épuisées. Je devais faire quelque chose.

Nous devions faire quelque chose… nous avons décidé de donner une chance au paléo

Après maintes lectures, mon conjoint et moi avons décidé de donner une chance au paléo lors du défi 30 jours de Janvier 2015.

Après seulement 10-15 jours, les résultats ont commencé à se faire sentir. Lentement, mais sûrement, je retrouvais de l’énergie et les douleurs de mon conjoint disparaissaient peu à peu…

Après environ un mois, il réalisait qu’il oubliait fréquemment de prendre ses anti-inflammatoires et que la douleur ne revenait pas !

Dans mon cas, en plus de retrouver de l’énergie, je n’avais plus cette sensation de faim quasi permanente que je connaissais depuis plus de 15 ans. Je ne mangeais que 3 repas par jour et n’avais plus de fringales…

Maintenant après 4 mois de paléo…
on ne retournera jamais en arrière !

Voilà maintenant 4 mois que nous sommes au Paléo de base à 90 % du temps.

Mon conjoint a diminué sa médication de 50 %
(un comprimé par jour maintenant !)
et son énergie a augmenté de 400 %.
Il a également perdu 10 livres (4 kg) en seulement 4 mois
sans le moindre exercice physique supplémentaire.
Ses migraines sont également passées
de deux par semaines à moins d’une par mois.

Quant à moi, mon énergie revient et mes fringales,
mes troubles de pression et d’hypoglycémie ont disparu.

Appliquer le paléo dans la vie de tous les jours pour sauver du temps sans dépenser davantage !

Nous avons maintenant réorganisé notre façon de nous alimenter. Nous achetons la viande en grande quantité d’un producteur local qui nous livre directement à notre porte à un prix équivalent à celui trouvé en épicerie.

Le congélateur est maintenant rempli de viandes et de poissons emballés sous vide en petites portions, ainsi que de légumes et fruits bios congelés. Nous recevrons cet été un panier hebdomadaire de légumes bios frais.

L’activité « aller faire les courses » est disparue de notre calendrier de la semaine et nous sauvons ainsi au minimum 2 heures par semaine (soit 100 heures par an !!!) puisque nous n’avons plus à courir les magasins 2-3 fois en circulant dans toutes les allées pour trouver des produits transformés.

Chaque repas, nous ouvrons le congélateur et prenons une pièce de viande de notre choix, un sac de légumes et nous avons toujours sous la main des pommes de terre, patates douces, plantain ou autres sources de glucides. Les repas se préparent ainsi en 15-30 minutes maximum.

Pour nous, ce fut une révélation et n’avons pas l’intention de retourner en arrière. Nous avons maintenant trouvé une alimentation qui convient à notre corps et à notre style de vie. Les résultats parlent d’eux-mêmes.

Merci Aglaée pour tous tes conseils et tes réponses à nos nombreuses questions !

Geneviève Lemelin de Bécancour, Canada

Partagez :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur pinterest
Pinterest
Aglaée

Aglaée

Aglaée Jacob, MS, RD est une diététiste, nutritionniste et auteure de 3 livres incluant Je me mets au Paléo. Elle a utilisé l'alimentation paléo pour se guérir de problèmes digestifs et hormonaux incluant le syndrome des ovaires polykystiques. Elle s'intéresse aussi beaucoup à la croissance personnelle et la spiritualité. Sa mission est d'aider les gens à se sentir alimentés à tous les niveaux : corps + tête + coeur + âme. Elle habite dans la belle petite ville de Magog au Québec. Vous pouvez la trouver à RadicataNutrition.com et sur Instagram à @radicatanutrition ou écouter son podcast " the nourishing podcast " (contenu en anglais).

Ces articles pourraient vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Deux livres

indispensables

pour débuter le paléo