Pourquoi choisir des viandes de pâturage et des oeufs de poules en liberté?

Tout comme les produits céréaliers
ne conviennent pas aux humains,
ils ne conviennent pas non plus à la plupart des animaux!

Avez-vous déjà pensé que l’alimentation des animaux a, comme celle des humains,
changé énormément au cours des dernières décennies?

Et ce n’est certainement pas pour leur bénéfice mais plutôt pour celui de l’industrie alimentaire qui veut que les animaux grandissent plus vite et deviennent plus gros pour le moins d’argent possible afin qu’elle en tire un plus gros profit. C’est pour cette raison que les animaux sont souvent élevés empilés les uns sur les autres dans des conditions peu salubres. Pour maximiser les profits, non pas des agriculteurs, mais de l’industrie alimentaire.

C’est ce genre de productions animales que l’on voit dans certains documentaires comme Food Inc et qui font que plusieurs personnes se tournent au végétarisme.

Devenir végétarien n’est pas la seule façon
de boycotter la cruauté animale.

manger paléo peut être fait de façon respectueuse
pour la vie animale et responsable pour la planète.

paturage

Pourquoi choisir de la viande de pâturage?

Pour plusieurs raisons, mais surtout
pour des considérations éthiques, environnementales et nutritionnelles.

Raisons éthiques et environnementales

Je crois que c’est le PLUS GROS PROBLÈME actuellement:
les gens ne savent pas d’où proviennent leurs aliments. 

Personnellement, j’achète ma viande de petits producteurs, leur pose des questions sur leurs pratiques d’élevage et visite même leur ferme lorsque c’est possible.

Certains argumentent que puisque ça prend plus de temps à élever des animaux de pâturage, que leur empreinte est par conséquent plus grande. Mais non, ce n’est pas le cas! Les animaux de pâturage, contrairement aux animaux élevés confinés et nourris de céréales, est leur abilité de fixer le carbone dans les sols et d’en augmenter la biomasse.

L’effet net est POSITIF pour l’environnement.

On ne peut pas en dire autant des animaux d’élevage industriel. Pour plus d’info à ce sujet, je vous suggère cet article.

Le broutage est en fait LA meilleure façon
de restaurer nos sols appauvris par l’agriculture moderne.

Et oui, je ne me ferme pas les yeux sur le fait qu’un animal doit mourir pour que j’aille de la viande dans mon assiette.

Mais les végétariens doivent en faire de même. Les végétariens et les végans ont également du sang dans leur assiette, même s’il n’est pas aussi évident à voir.

Une grande quantité de petits mammifères, rongeurs, reptiles et oiseaux perdrent la vie durant la semence, l’entretien et la récolte de ces cultures. Et que dire de tous les animaux qui perdent leur habitat naturel  lorsqu’un morceau de terre est transformé en grande monoculture? Est-ce que leurs vies comptent moins que celle d’un poulet, d’un cochon ou d’une vache?

D’après le principe de non-nuisance, il serait en fait PRÉFÉRABLE de consommer de grands herbivores (boeuf et bison par exemple) plutôt que de devenir végans si on veut minimiser le nombre de vies nécessaires pour nous garder en vie (lire l’article ici, en anglais).

Choisir de la viande de pâturage, c’est au moins s’assurer que les animaux qui donnent leur vie pour nous nourrir puissent mener une bonne vie. Pour qu’ils aient la chance de passer du temps en plein air, de profiter des rayons du soleil, de faire de l’exercise à tous les jours et de passer du temps de qualité avec d’autres animaux.  Pour qu’ils soient respectés et traités de façon humaine par les agriculteurs qui les élèvent. Et pour qu’ils puissent manger la diète qui leur convient le mieux.

Pas de blé, d’orge, d’avoine, de soya et d’autres céréales, parfois OGM et presque toujours traités avec beaucoup de produits chimiques et de pesticides. Celle alimentation rend les animaux malades tout comme elle nous rend malade.

Les animaux de pâturage et en liberté mènent une vie beaucoup plus en santé et se sentent beaucoup mieux grâce à leur alimentation adéquate.

Et si vous ne le saviez pas, il s’agit:

  • d’herbe pour les herbivores commes les vaches et le bison,
  • de graines, d’insectes, de vers et même de petits rongeurs pour les poules,
  • d’une diète variée incluant des racines, des fruits, des légumes, de l’herbe, des restants de table (pas d’aliments transformés quand même!) et même des oeufs!

Et c’est très important si vous avez le bien-être des animaux à coeur. Et le vôtre.

Car nous ne sommes pas ce que nous mangeons.
Nous sommes ce que nous mangeons mange. 😉

 

Raisons nutritionnelles

Et oui, il faut également penser à nous. Voici 6 recettes pour lesquelles les animaux de pâturage sont meilleurs pour votre santé.

 

 1. Plus de gras oméga-3 et moins de gras oméga-6

Ne vous méprenez pas, la diète paléo encourage certainement la consommation de lipides saturés et monoinsaturés. Mais il faut faire attention avec les gras polyinsaturés.

La famille des gras polyinsaturés inclut les oméga-3 et les oméga-6. Bien que ces deux types de gras soient essentiels à la santé, nous avons tous tendance à ne pas manger suffisamment d’oméga-3 (on ne mange pas assez de poisson et nos viandes sont pauvres en oméga-3 à cause de leur alimentation) et à manger trop d’oméga-6 (provenant d’huiles végétales, de produits céréaliers et d’animaux nourris aux céréales).

Le problème avec tout ça est que les oméga-6 ont tendance à être pro-inflammatoire, c’est-à-dire qu’ils favorisent l’inflammation, lorsque consommés en grande quantité.

Et l’inflammation est l’une des causes principales de bien des maladies chroniques d’aujourd’hui incluant les maladies cardiovasculaires, l’arthrite, le diabète et plusieurs autres. Personne n’a besoin de plus d’inflammation dans son corps, ça c’est sûr.

La bonne nouvelle est que les viandes de pâturage ont un ratio oméga-6 sur oméga-3 beaucoup plus équilibré et sain pour nous.

La viande de pâturage contient 2 à 4 fois plus d’oméga-3 (seulement si les herbivores sont nourris à l’herbe toute leur vie, incluant le mois avant l’abattage toutefois)!

Les oeufs de poules en liberté ont 2 à 10 fois plus d’oméga-3, dépendemment de la saison et de ce qu’elles mangent.

 

2. plus de vitamine E!

La vitamine E a des propriétés antioxydantes qui aident à prévenir le vieillissement, ansi qu’à réduire le risque de cancer et de maladie cardiovasculaire.

La viande de pâturage a 4 fois plus de vitamin E que les animaux équivalents nourris aux céréales.

Les oeufs de poules en liberté ont 2 fois la quantité de vitamine E!

 

3. Plus d’acide linoléique conjugué!

L’acide linoléique conjugué est produite durant le processus normale de digestion de ruminants nourris à l’herbe. Ce gras est connu comme ayant des propriétés ANTI-CANCER.

La viande de pâturage a 3 à 5 fois plus d’acide linoléique conjugué.

 

4. Plus de nutriments par bouchée!

Les animaux mangeant une alimentation adéquate pour leur espèce sont en meilleure santé et peuvent accumuler beaucoup de nutriments (au lieu d’être en carence nutritionnelle). Pour cette raisons, la viande de pâturage et les oeufs de poules en liberté ont une plus grande densité nutritionnelle (plus de nutriments par bouchée).

La viande de pâturage a plus de fer, de zinc, de vitamines B, de beta-carotène, de magnésium, de potassium et de sélénium. Les agneaux de pâturage ont également deux fois plus de lutéine, un antioxydant qui protège les yeux.

Les oeufs de poules en liberté ont plus de vitamine A, vitamin D et certaines vitamines B très importantes tellesque le folate et la vitamine B12. Ils contiennent aussi plus delutéine et de zéaxanthine, deux nutriments très importants pour la santé des yeux.

Voyez-vous la différence entre la couleur du jaune d'oeuf de poules en liberté comparé à celui de poules en cage?

Voyez-vous la différence entre la couleur du jaune d’oeuf de poules en liberté comparé à celui de poules en cage?

5. risque de contamination plus faible

Presque chaque année, on entend parler de rappels sur certains aliments dû à leur contamination. Les animaux élevés confinés et nourris d’une diète qui ne leur permettent pas d’être en santé sont plus à risque d’être contaminés

À l’opposé, les animaux élevés sur pâturage sont plus en santé et moins à risque d’être infectés par des bactéries dangereuses comme la Staphylococcus et la E coli.

 

6. Sans antibiotique et sans hormone

De grandes quantités d’antibiotiques doivent être donnés aux animaux élevés de façon industrielle, ce qui contribue malheureusement aux problèmes grandissant de résistance aux antibiotiques.

Des hormones sont souvent données à plusieurs d’entre eux également pour augmenter la productivité et les profits de l’industrie alimentatire. Mais ces hormones peuvent se retrouver dans la viande et dans votre corps…

 

Références ici: http://radicatamedicine.com/2014/04/06/why-pastured-and-grass-fed-7-reasons-to-choose-better-meat-and-eggs/

Publicités

3 réflexions sur “Pourquoi choisir des viandes de pâturage et des oeufs de poules en liberté?

  1. Marcel Lefebure dit :

    Bonjour Aglaée,

    Les végétariens m’agacent avec leur morale ridicule. Les animaux se mangent bien entre eux. De plus, ils se privent de poissons gras contenant des oméga 3 à chaîne longue (AEP et ADH), des œufs, excellents pour la santé et qui contiennent de la vitamine K2, essentielle pour lutter contre l’ostéoporose.

    J’en viens à ma question. On dit qu’il faut prendre des œufs élevés au pâturage. Comment le voir sur l’emballage ? Sur de nombreuses boîtes, il est indiqué « élevé en plein air ». Ce n’est pas une garantie, il me semble. Comment le savoir ? Je ne me vois pas aller enquêter dans les usines.

    Merci d’avance de votre réponse.
    ML.

    J'aime

    • Aglaée Jacob, MS, RD ~radicata medicine~ dit :

      Merci Marcel!

      Pour répondre à ta question, ce n’est effectivement pas facile à voir avec les oeufs d’épicerie et c’est pourquoi visiter les marchés fermiers ou essayer de contacter des fermiers (et d’aller visiter leur ferme directement) est habituellement la meilleure solution.

      Bonne chance!

      Aglaée

      J'aime

  2. Marcel Lefebure dit :

    Je t’en prie Aglaée. Merci de m’avoir répondu. Cette démarche est très inhabituelle pour un parisien comme moi. Je ne me vois pas enquêter sur place et déranger les agriculteurs. J’ai trop l’habitude de me fier (à tort ou à raison) sur ce qui est indiqué sur les emballages, les labels par exemple. J’ai ainsi acheté des œufs Poulets de Loué avec la mention « Poulets élevés en liberté » et le label Bio AB. Ai-je bien fait ?

    Le jaune de l’œuf a bien la couleur jaune orangé des photos de gauche et ils sentent plus fort l’œuf que ceux que j’achetais avant. J’ai remarqué aussi deux différences avec les œufs d’avant : ils sont plus difficiles à casser et le jaune me semble plus mou, liquide. C’est bon signe ?

    Pour finir, je suis loin d’être un spécialiste, mais le régime paléo me semble être le plus intelligent. Darwin nous a appris qu’on évoluait, mais l’évolution industrielle est récente. Notre organisme est certainement bien plus adapté à la nourriture que nous avons mangé pendant des millénaires. C’est mon idée de profane. Est-ce bien l’idée qui sous-tend ce régime ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s