Succès paléo de Carine

Voici l’histoire de Carine qui a réussi à améliorer sa santé en mangeant paléo depuis plus de 2 ans. Ses niveaux d’énergie n’étaient toutefois pas optimaux et ce n’est que récemment, en ajustant ses ratios de macronutriments, qu’elle a finalement trouvé LA diète paléo qui lui convient. Parce qu’il existe plusieurs versions de la diète paléo. Lisez comment Carine a dit adieu à son eczéma, son asthme, son rhume des fois, son sifflement d’oreille persistant, son acné et son braifog tout en augmentant son énergie!

Moi c’est Carine, j’ai 35 ans cette année, et j’habite Strasbourg (France). J’ai connu le Paléo il y a 2 ans grâce au livre de Mark Sisson, vu par hasard sur les étagères de la Fnac.

J’ai tenté 3 fois de transitionner, mais je n’y arrivais pas car au bout d’un moment (1 mois environ), je n’étais plus du tout en forme et je perdais du poids (ce n’était pas mon but).

J’ai connu Aglaée en fouinant sur le web, à la recherche de ressources francophones pour m’aider à comprendre ce que je faisais mal. Je me dois de préciser que mes tentatives m’ont quand même permis de comprendre que j’étais intolérante au gluten, à la caséine et au soja (le tout confirmé plus tard par un test sanguin). Grâce à leur éviction, j’ai pu réduire au silence un éczéma, un léger asthme, un rhume des foins, un sifflement d’oreille persistant, de l’acné et un certain brainfog (que j’attribuais aux nuits sans sommeil dues à ma fille… mais pas que.).

Bref, manger paléo, pour moi, est donc devenu une nécessité pour ma santé (quand on sait le « pourquoi », le « comment » devient facile). C’est la raison pour laquelle, je savais intuitivement que cette alimentation était faite pour moi. Mais je ne savais pas comment faire…

J’ai alors pris contact avec Aglaée, via le groupe Facebook « paléo en français » et, c’est comme ça que j’en suis venue à m’inscrire au défi mensuel. Le premier, mené en janvier 2015, m’a permis de comprendre ce qui n’allait pas dans mes ratios de macronutriments.

Sur les conseils d’Aglaée, j’ai augmenté ma part de glucides, par des légumes amidonnés (j’en mets au menu à chaque repas). Maintenant, au bout d’un mois, je constate que j’ai la patate et que je n’ai ni perdu, ni pris de poids. Je suis réellement ravie… tellement que j’ai embrayé avec le défi de février 🙂

Carine de Strasbourg (France)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s